Couvrir le programme d’histoire en 6e de façon plus satisfaisante et équilibrée

Les inscriptions sont encore ouvertes ici

Description de cette formation
La course du temps qui s’allonge, les enjeux présents, l’imposition de l’épreuve externe certificative en histoire et l’intérêt des rhétoriciens ne permettent vraiment plus de faire l’impasse sur les deux (voire trois) derniers moments-clés inscrits au programme.
Cet atelier invitera les participants à interroger leurs pratiques au regard du cahier des charges les enjoignant à enseigner l’histoire de la deuxième moitié du XXe siècle. Quels savoirs conceptuels et événementiels privilégier et de quelles manières ? Comment donner durablement à l’étude de la deuxième moitié du XXe siècle plus de poids et de sens dans la formation de l’élève ? Sans prétendre apporter des solutions miracles, l’atelier présentera différentes pistes susceptibles d’être transférées en classe : ces pistes incluent la démarche par compétences, la recherche documentaire qui fait partie intégrante de la C1 « se poser des questions » au 3e degré, et l’utilisation du numérique.

Objectifs de cette formation
À l’issue de cette rencontre, les participants auront été amenés à
– clarifier et préciser les attendus d’apprentissage spécifiques aux trois derniers moments-clés du programme d’histoire ;
– découvrir des pistes concrètes pour accroître l’autonomie de l’élève face à des questionnements inédits se rapportant à la 2e moitié du XXe siècle
– recourir aux changements d’échelles-temps.

À apporter par les participants: Il est demandé aux participants d’apporter leur PC.

Formateur
Pascale LAMBRECHTS, Conseillère pédagogique du secteur Sciences Humaines

Inscription en ligne sur le site du CECAFOC