Flux aériens en temps réel

Cartographie des “flux” aériens en temps réel.

Flightradar24, créé en 2006 par deux Suédois passionnés d’informatique et d’aviation, “a triplé son activité depuis le 8 mars” reconnaît Fredrik Lindhal, son principal responsable. Le site utilise les données fournies par les appareils eux-mêmes, par l’intermédiaire du“transpondeur” dont personne n’ignore désormais qu’il a été désactivé dans le Boeing de la Malaysia Airlines, et récoltées par le système de surveillance ADS-B (“automatic dependent surveillance broadcast”). Car désormais, les avions, grâce aux satellites, connaissent leur propre position de manière plus précise que les contrôleurs aériens au sol.

Le site complète sa connaissance des vols en cours par deux autres systèmes, dont la Federal Aviation Administration des États-Unis, qui transmet ses données avec un retard de cinq minutes. Les appareils localisés par le système américain apparaissent en orangé sur la carte. Tous les vols ne figurent pas sur la carte, et le logiciel connaît parfois des ratés. Il n’empêche que l’observation de ces milliers de points lumineux laisse songeur” Source – Olivier Razemon, Blog du journal Le Monde