Le développement durable chez les Anciens

delphes
L’histoire des rapports entre l’homme et son environnement dans le monde antique est encore à faire.  Comme nous ne disposons pas de recherches systématiques, l’occasion est belle de travailler sur les textes qui peuvent contenir des allusions à la question de l’environnement durable.
Comme le fait remarquer très justement Paolo Fedelli de l’université de Bari, ce n’est pas parce que le concept d’environnement durable a pris une importance primordiale que la question ne s’est pas posée aux Grecs et aux Romains.
Il sera donc intéressant pour nous de  chercher à voir si les Anciens ont réfléchi à leurs rapports avec l’environnement et , si tel est le cas, s’ils ont vécu ses rapports de manière conflictuelle, et dans quelle mesure.
Il est clair que de l’Antiquité jusqu’à Montesquieu au moins, on a défini le rapport entre l’homme et son environnement  de manière très opposée à ce qui est considéré aujourd’hui comme fondamental.  Ainsi, les Anciens n’ont jamais porté leur attention, comme le souligne encore Fedelli, sur l’inévitable interaction et le conditionnement réciproque entre un peuple et son écosystème.